Plans "plus évolués"

Vous trouverez dans cette page des plans (en version.pdf en bas de la page) de :

- Booms de compétition (pas forcément très difficiles à construire d'ailleurs)

- Booms de loisir un peu plus pointus à régler ou à construire que les booms d'initiation.

Les ***** indiquent le niveau de difficulté.

 

On commence avec un boomerang d'aussie-round de "Loofy" Boiteux, le No'made version 2,  un boom à la forme intéressante en fibre de verre/époxy 3mm pour voler à 50m.

Attention, doucement sur les chanfreins sous les bords de fuite avec ce genre de boom.

Niveau : ***

 

 

 

Un autre engin du même concepteur, le Baleen 4 pour l'épreuve de MTA.

En bakélite de 1,8mm. Les conseils de réglages sont sur le plan.

 

Niveau : ***

 

 

 

 

Ensuite juste pour s'amuser, le 7 fou. Un de mes innombrabres booms en forme de 7 bien dyssimétriques. Le centre de gravité est "à l'extérieur" de la forme, ce qui est inhabituel.

La version 1 est en fibre de verre/éopxy de 3mm. La construction ne présente aucune difficulté, les profils sont très simples et assez bruts. Aucun trou, aucun lest, pas de réglage pointu ça vole tout seul. Portée 40-45m, vol très rond à hauteur moyenne, capable de revenir par vent nul (lancé bas , plus incliné) mais supporte bien un vent soutenu (lancé plus haut, plus vertical). Très amusant ! Il pourrait sans doute faire une bonne base pour un boom d'aussie-round.

La version 2 est en fibre 3,2mm et les pales sont plus étroites. Il a un vol du même genre, plus tendu, mais demande aussi un lancer plus précis et plus puissant.  Niveau : ** à ***

 

3D "zéro"  la résurection ! Tout le monde ou presque possède dans son sac à booms quelques versions des très célèbres "3D" créés et développés par Laurent Froment et Nico Rouland. Pour la petite histoire avant d'être le boom d'aussie-round à succès que l'on connait la toute première version volait mal et a terminé en trophée, montée sur un socle... J'ai voulu laver cet affront et donner une deuxième chance à cette forme que je trouvais sympa. En fait l'astuce pour le faire voler correctement est extrèmement simple : étant donné que la pale de suite produit un effet plongeant assez marqué, il faut y aller doucement sur le profil. Donc bord de fuite pas trop marqué et surtout ne remontant pas jusqu'au coude ! Le reste appelle peu de commentaires : j'en ai fait un avec des profils très classiques qui qui pèse 55g en fibre 3,1mm va plutôt à un bon 55m. Il va bien dans le vent (retour pas tout à fait complet par vent nul). L'autre possède des bords de fuite "creusés" et pèse un peu plus de 50g avec le même matériau. La portée est plus à 50-55m et il est bien dans le temps plus calme. Je n'ai pas poussé plus loin les réglages mais je pense qu'ils peuvent subir les mêmes choses (trous, profils creux etc) que les autres 3D. Potentiellement un bon 3D de plus pour l'aussie-round, si ça vous tente !

Niveau ***

 

 

 

à suivre...

Book | by Dr. Radut